•  

    Pendant mon absence sur le net, j'ai continué ma lecture de la saga, "Les sept soeurs" de l'auteure Lucinda Riley.

    Le fil conducteur du cycle:

    Un énigmatique milliardaire a adopté aux quatre coins du monde sept filles encore au berceau. Il a donné à chacune, comme prénom, le nom d'une des étoiles de la constellation de la Pléiade (les sept filles d'Atlas changées en étoiles selon la mythologie grecque).

    Le récit "Les sept soeurs" s'ouvre sur le décès du père Pa Salt ainsi surnommé par ses filles. Maia d'Aplièse et ses sœurs se retrouvent à "Atlantis" dans la maison de leur enfance.  Pour héritage, elles reçoivent chacune de mystérieux indices qui leur permettront peut-être de percer le secret de leurs origines. La septième sœur semble manquer au tableau.

     
    Les Sept Soeurs (4)
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Dans ce troisième tome intitulé "La soeur à la perle", nous faisons la connaissance de Cece. Elle ne s'est jamais vraiment sentie à sa place et suite au décès de son père adoptif elle se retrouve complètement perdue.

    Désespérée, de ne savoir d'où elle vient, n'ayant que peu indices en sa possession: une photographie en noir et blanc et le nom d'une pionnière ayant traversé le monde.  CeCe part à la recherche de ses origines... jusque dans la chaleur et la poussière de la terre rouge de l'Australie.

    Cent ans auparavant, Kitty McBride, fille de pasteur, abandonne sa vie bien rangée pour accompagner une vieille dame d'Edimbourg jusqu'à Adélaïde. Son ticket pour cette terre inconnue apportera le grain d'aventure dont elle avait toujours rêvé... ainsi qu'un amour qu'elle n'avait jamais imaginé.

    Alors que CeCe découvre des secrets enfouis depuis bien longtemps, elle commence à penser que ce vaste et sauvage continent pourrait lui offrir quelque chose qu'elle a toujours cru impossible : un sentiment d'appartenance et un foyer...

     
    J'ai adoré cette nouvelle histoire qui nous fait voyager dans l'Australie, terre lointaine et inconnue pour moi. J'ai aimé découvrir suite à ce récit les personnages et leur créativité dans mes recherches sur le net.
     

                                                                 

    Bonne  journée à vous.

    Douby

     

    C'est toujours un plaisir de recevoir vos visites et lire vos gentils messages. Merci. 


    6 commentaires
  •  

    Je vous invite à découvrir la saga, de l'auteure Lucinda Riley, que je suis entrain de lire.

    Le fil conducteur du cycle:

    Un énigmatique milliardaire a adopté aux quatre coins du monde sept filles encore au berceau. Il a donné à chacune, comme prénom, le nom d'une des étoiles de la constellation de la Pléiade (les sept filles d'Atlas changées en étoiles selon la mythologie grecque).

    Le récit "Les sept soeurs" s'ouvre sur le décès du père Pa Salt ainsi surnommé par ses filles. Maia d'Aplièse et ses sœurs se retrouvent à "Atlantis"dans la maison de leur enfance.  Pour héritage, elles reçoivent chacune de mystérieux indices qui leur permettront peut-être de percer le secret de leurs origines. La septième sœur semble manquer au tableau.

     

    Les Sept Soeurs (3)
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)
     

    Dans ce troisième tome intitulé "La soeur de l'ombre", nous faisons la connaissance de Star. Elle est à un carrefour de sa vie après le décès brutal de son père bien-aimé, le millionnaire excentrique surnommé Pa Salt par ses six filles.

    Désespérée, elle décide de suivre le premier indice qui l'entraîne dans une librairie de livres anciens à Londres… Là, commence sa rencontre avec son histoire et ses origines.

    Un siècle auparavant, l'indépendante et entêtée Flora MacNichol jure qu'elle ne se mariera jamais. Elle est heureuse et en sécurité dans sa demeure du Lake District, vivant à proximité de son idole, Beatrix Potter, lorsque divers événements, qu'elle ne maîtrise pas, l'entraînent à Londres.

    Flora est tiraillée entre un amour passionnel et ses devoirs envers sa famille, mais arrive à trouver sa place dans la haute société de l'époque, qui comporte des règles que seuls certains connaissent, jusqu'à ce qu'un mystérieux gentleman lui révèle ce qu'elle a cherché durant toute sa vie…

    Nous rencontrerons Béatrix Potter, nous habiterons à Londres chez Alice Keppel, la maîtresse du roi Edouard VII  où nous boirons le thé en sa compagnie...

     
     
    J'ai dévoré cette nouvelle histoire qui nous immerge  dans le Londres des années 1900 à l'époque où il était très difficile pour une femme de faire valoir ses idées et ses convictions.


                                                                 

    Bonne  journée à vous.

    Douby

     

    C'est toujours un plaisir de recevoir vos visites et lire vos gentils messages. Merci. 


    5 commentaires
  •  

    Je vous invite à découvrir la saga, de l'auteure Lucinda Riley, que je suis entrain de lire.

    Le fil conducteur du cycle:

    Un énigmatique milliardaire a adopté aux quatre coins du monde sept filles encore au berceau. Il a donné à chacune, comme prénom, le nom d'une des étoiles de la constellation de la Pléiade (les sept filles d'Atlas changées en étoiles selon la mythologie grecque).

    Le récit "Les sept soeurs" s'ouvre sur le décès du père Pa Salt ainsi surnommé par ses filles. Maia d'Aplièse et ses sœurs se retrouvent à "Atlantis"dans la maison de leur enfance.  Pour héritage, elles reçoivent chacune de mystérieux indices qui leur permettront peut-être de percer le secret de leurs origines. La septième sœur semble manquer au tableau.

     

    Les Sept Soeurs (2)
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)
     

    Dans ce  tome intitulé "La soeur de la tempête", nous faisons la connaissance d'Ally, la deuxième sœur au tempérament tempétueux. Elle est navigatrice et musicienne. Elle coule des jours heureux avec son amour Théo. Mais lorsqu’une nouvelle tragédie la touche, la jeune femme décide de partir sur les traces de ses origines. Les indices que lui a laissés son père en guise d’héritage vont la mener au cœur de la Norvège et de ses fjords sublimes. Entourée par la beauté de son pays natal, Ally découvre l’histoire intense d’une lignée de virtuoses célèbres pour leur talent un siècle plus tôt. Une famille aux lourds secrets....

    Nous ferons aussi la connaissance d'Henrik Ibsen et d'Edvard Grieg  ainsi que de Johan August Halvorsen des musiciens renommés dans la Norvège des années 1900.

    Le livre commence au moment où elle apprend la mort de son père. De plus on retrouve certaines scènes du tome 1, mais du point de vue d'Ally, ce qui permet de comprendre certaines choses, de voir d'autres liens.
     
    J'ai adoré ce livre et pris beaucoup de plaisir à m'immerger dans le domaine de la musique norvégienne. Merci internet pour la facilité avec laquelle j'ai pu écouter toutes les mélodies évoquées dans ce tome.

                                                                 

    Bonne  journée à vous.

    Douby

     

    C'est toujours un plaisir de recevoir vos visites et lire vos gentils messages. Merci. 


    6 commentaires
  •  

    Je vous invite à découvrir la saga, de l'auteure Lucinda Riley, que je suis entrain de lire.

    Le fil conducteur du cycle:

    Un énigmatique milliardaire a adopté aux quatre coins du monde sept filles encore au berceau. Il a donné à chacune, comme prénom, le nom d'une des étoiles de la constellation de la Pléiade (les sept filles d'Atlas changées en étoiles selon la mythologie grecque).

    Le récit "Les sept soeurs" s'ouvre sur le décès du père Pa Salt ainsi surnommé par ses filles. Maia d'Aplièse et ses sœurs se retrouvent à "Atlantis"dans la maison de leur enfance.  Pour héritage, elles reçoivent chacune de mystérieux indices qui leur permettront peut-être de percer le secret de leurs origines. La septième sœur semble manquer au tableau.

     

    Les sept soeurs
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)
     

    Le premier tome est consacré à l'aînée Maïa qui est traductrice. Elle vit une existence solitaire dans le beau château de son père situé sur les rives du lac de Genève. Pour échapper à un ancien amant, elle part à l'aventure. Elle décide de suivre les indices laissés par son père à la recherches de ses origines. Ceux-ci la conduisent au pied de Criso Redentor qui trône au sommet du mont Corcovado qui domine la plage d'Ipanema à Rio. C'est là que tout a commencé. Maïa va découvrir le passé d'Izabela son arrière-grand-mère, jadis une belle jeune fille de la bonne société brésilienne, qui s'est battue pour aimer et vivre librement.

    Nous ferons aussi la connaissance dans le Paris des années 1920 avec une multitude de personnages très connus: Paul Landowski et Heitor Da Silva Costa, les architectes du Christ Rédempteur. On y rencontre également Pablo Picasso, Jean cocteau  sans oublier Maurice Ravel créant son superbe Boléro.

    J'ai dévoré se livre de 660 pages. Il m'a fait voyager dans les années 1920 et 2010, dans le passé et le présent. Même si bien sûr il y a une histoire d'amour, on y découvre les règles du temps jadis ou la priorité était donnée au devoir plutôt qu'au bonheur.

                                                                 

    Bonne  journée à vous.

    Douby

     

    C'est toujours un plaisir de recevoir vos visites et lire vos gentils messages. Merci. 


    10 commentaires
  •  

    Je vous invite à découvrir une de mes  dernières lectures.

    "Aurore", Premier roman de l'auteur français Bertrand Touzet

    Aurore
    (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

     

    Un jour, Aurore découvre une petite annonce : " Vieil homme ne voulant pas finir sa vie seul ou en maison de retraite cherche personne ou famille qui voudrait l'adopter". Ce vieil homme, c'est Noël, il est seul et inconsolable depuis la mort de son épouse adorée. Souvent il va se recueillir sur sa tombe qu'il orne de petites violettes en origami et invoque ses souvenirs lumineux mais de plus en plus épars.

     
    Aurore et son fil Nils, vont s'installer chez Noël. Tous trois, ils vont nouer un profond lien filial et s'ouvrir à de nouveaux lendemains. Et si Noël n'attend plus guère des jours qui s'égrènent, Aurore a encore beaucoup à accomplir. Pour elle seule désormais et non plus pour les autres.

     

    La couverture et la première phrase du résumé m'ont attiré comme une abeille l'est par une fleur aux couleurs chatoyantes. Le plaisir durant la lecture des pages de l'ouvrage a tenu toutes les promesses de mon ressenti premier.

                                                                 

    Bonne  journée à vous.

    Douby

     

    C'est toujours un plaisir de recevoir vos visites et lire vos gentils messages. Merci. 


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique